Pan Gu ouvre le ciel et la terre



Pan Gu 盤古 est un héros géant de la légende chinoise, sorti du chaos originel, il a séparé le ciel et la terre et a donné son propre corps pour créer tous les êtres vivants et éléments de la nature. La légende du folklore chinoise: «Pan Gu ouvre le ciel» raconte que dans la haute antiquité, une étoile géante de la forme d'un œuf flottait dans l'espace, circulait dans une sorte de nuage sombre infini et un silence absolu.

Dans cette étoile géante, il y avait un géant appelé Pan Gu, il utilisa sa hache sans relâche pour creuser, pour tenter de se libérer de son emprisonnement. Après 18 000 ans d'efforts considérables, Pan Gu a frappé d'un dernier coup de hache, entendant seulement un bruit intense, l’étoile géante s'est ouverte en deux. La moitié de l’étoile géante au dessus de la tête de Pan Gu s'est transformée en Qi (souffle), s’élevant sans cesse pour devenir le ciel alors que l'autre moitié de l’étoile géante sous les pieds de Pan Gu s'est transformée en terre, se densifiant sans cesse, l'univers (cosmos) commença alors a avoir le ciel et la terre.

Pan Gu peut être considéré comme une allusion chinoise à la théorie du Big Bang et à la Pangée.

Ce personnage issu de la transformation du Qi pour ouvrir le monde, est Pan Gu, devenant ensuite un ancêtre dirigeant du monde céleste : Yuan Shi (le Prime Commencement).

«Vénérable Céleste du Commencement Originel» Yuan Shi Tian Zun (元始天尊) est la divinité de la religion daoiste (branche religieuse apparue 5 siècles après la philosophie daoiste de Lao Zi) la plus importante des «Trois Purs» San Qing (三清), né avant le «Tai Wu» (l’Inexistant), absorbant le Qi de la nature, initialement appelé «l'Empereur Céleste du Commencement Originel» Yuan Shi Tian Wang (元始天王).

 

---

 

Note : 

Le but de cet article est de présenter un des mythes fondateurs de la culture chinoise qui implique des éléments de la cosmologie chinoise. Le sens de cette légende a un sens plus profond et subtil, ce n'est ici qu'une introduction...

 

Copyright © 2015 Lokmane Benaicha.
Avertissement plagiat et « délit de contrefaçon » : Tout plagiat volontaire ou involontaire caractérise le « délit de contrefaçon » sur le plan juridique (art. L335-3 du Code de la propriété intellectuelle).