Shang Han Lun Za Bing Lun (Traité des lésions du froid et maladies diverses )Zhang ZhongJing - Docteur Feng ShiLun

Zhang ZhongJing aussi appelé Zhang Ji, était un éminent médecin chinois, clinicien et successeur des Jing Fang (*) de la dynastie des Han orientaux ( 150 à 211(219?) après J.C.). Il a vécu principalement dans les provinces actuelles du He Nan, Hu Nan (Chang Sha) , il aurait aussi selon la légende était chef de préfecture de la ville de Chang Sha, c’est pour cela que les générations futures l’ont aussi appelé Zhang ChangSha. Selon beaucoup de documents, Zhang ZhongJing a attaché beaucoup d’importance et a hérité des textes médicaux et des plantes médicinales des anciens chinois. Il a notamment attaché beaucoup d’importance, a hérité et mis en valeur les Jing Fang, il a de plus à  travers une pratique clinique, classé, exposé et completé les textes des Jing Fang, parmis ces textes, il a principalement compilé le livre Jing Fang “Tang Ye Jing Fa”(appelé “Lun Guang Tang Ye” par Huang PuMi) le transmettant aux générations futures. Malheureusement ce livre n’a pas pu être entièrement transmis jusqu'à aujourd’hui, par la suite, ensuite, Wang ShuHe de la dynastie des Jin occidentaux a compilé  une partie de son contenu et rajouté  un avant-propos, décidé du titre “Shang Han Za Bing Lun” (Traité des lésions du froid et maladies diverses), devenant ainsi l'ouvrage représentatif des Jing Fang, un ouvrage classique…

Aujourd’hui, ce que l’on appelle Jing Fang, ne désigne pas seulement les formules et plantes médicinales mentionnées dans le “Shang Han Za Bing Lun”, mais désigne davantage le “Shen Nong Ben Cao Jing”, “Tang Ye Jing Fa”, “Shang Han Za Bing Lun” comme un système représentatif de théories médicales et médicinales. La formation de ce système a une très longue histoire, son origine peut remonter jusqu'à l'époque de Shen Nong, à ce temps, on utilisait des plantes médicinales simples pour traiter les maladies, la théorie du traitement des maladies était celle des 8 Gang (**) (froid, chaud, vide, plénitude, surface, interne, yin, yang), autrement dit les symptômes qui apparaissent après que la personne soit malade, différencier les Zheng (***) et la nature des plantes médicinales selon les 8 Gang, pour la recherche de la bonne correspondance entre les plantes médicinales et les Zheng et ainsi guérir les maladies. A  cette époque, même s’il n’y avait pas d'écriture, il y avait cependant une transmission orale, plutard l'écriture apparue ce que permis de noter, ainsi les expériences des formules simples ont été accumulées petit à petit, son ouvrage représentatif étant le “Shen Nong Ben Cao Jing”. Au même moment, en raison de la complexité et des nombreux changements des maladies, fréquemment les plantes médicinales simples de pouvaient plus s’adapter aux états pathologiques, n’atteignant plus la correspondance formule et Zheng pouvant traiter les maladies, il fallait utiliser 2, 3 plantes médicinales ou plus, formant ainsi une formule complexe s’adaptant ainsi aux états pathologiques et guérissant les maladies, ainsi, les expériences de nombreuses formules complexes ont été accumulées petit à petit, son ouvrage représentatif étant le “Tang Ye Jing Fa”. Ainsi, le “Tang Ye Jing Fa”, n’a pas seulement compilé des formules simples correspondantes à des Zheng, il a aussi compilé d’abondantes formules complexes correspondantes à des Zheng, ses théories principales utilisant encore les 8 Gang, mais le développement jusqu'à l'époque de Zhang ZhongJing de la dynastie des Han orientaux, à travers l'expérience clinique, a eu un développement perçant pour la théorie de la différenciation des Zheng selon les 8 Gang, dont le développement des connaissances des zones des maladies, constituant ainsi une clef du développement de la théorie. Même si avant la dynastie des Han il n’y avait que la superficie et l’interne pour les zones des maladies, suivant l'amélioration sans cesse des connaissances de l'expérience de l'utilisation clinique de la correspondance formule et Zheng, jusqu'à la dynastie des Han (Zhang ZhongJing et ses disciples) prenant connaissance petit à petit, il y a aussi la zone des maladies appelée la mi-superficie et la mi-interne entre la superficie et l’interne, ainsi les Jing Fang utilisant la différenciation des Zheng selon les 8 Gang, de plus élevant jusqu'à l'utilisation de la différenciation des Zheng selon les 6 Jing (****), formant ainsi un système unique des Jing Fang avec des théories de traitements selon la différenciation des Zheng, son ouvrage représentatif étant le “Shang Han Za Bing Lun”.

Ici, ce qu’il faut expliquer, c’est qu’ à cause de la préface de Wang ShuHe dans le “Shang Han Za Bing Lun” (les générations futures l’ayant beaucoup appelé auto- préface de Zhang ZhongJing) qui a rajouté “rédigé en utilisant le “Su Wen”, “9 Juan”, “81 Nan”, “Yin Yang Da Lun”, “Tai Lu Yao Lu” ainsi que “Ping Hu Mai Zheng” 23 caractères chinois à l’origine ainsi que d’autres raisons, ont conduis en erreur les générations futures pensant que “Zhang ZhongJing se basa sur le “Huang Di Nei Jing” pour rédiger le “Shang Han Za Bing Lun”; pensant faussement que le “Shang Han Za Bing Lun” a été écrit par Zhang ZhongJing seul; pensant faussement que “le traitement en fonction de la différenciation des Zheng par les 6 Jing est une invention créée par Zhang ZhongJing”; pensant faussement que le “Shang Han Lun” soigne les attaques de froids ou les attaques externes, et que le “Jin Kui Yao Lue” soigne les dommages internes et maladies diverses...

Alors qu’en réalité la réalisation du livre “Shang Han Za Bing Lun”, est du à l'époque Shen Nong jusqu'à la dynastie des Han utilisant le bilan de l'expérience du traitement des maladies par la correspondance entre formules et Zheng, la théorie des 6 Jing et la correspondance entre formules et Zheng  etc, non seulement pouvant traiter des attaques de froids, mais aussi pour traiter des dommages internes et maladies diverses; non seulement pouvant traiter les maladies aiguës mais aussi pouvant traiter les maladies chroniques; c’est un livre qui peut traiter les maladies les plus courantes et beaucoup d'autres.

Ce dernier siècle, à travers plusieurs générations de recherches sans relache, l’histoire du développement des Jing Fang ainsi que les relations entre le “Shang Han Za Bing Lun”, Zhang ZhongJing et Jing Fang ont  été progressivement éclairci.: Jing Fang est une médecine de correspondance entre formules et Zheng  qui provient de l'époque de Shen Nong, sa théorie fondamentale est les 8 Gang, elle a d’abord accumulée les expériences des formules simples des correspondances entre formules et Zheng  puis a progressivement accumulé les expériences des formules complexes des correspondances entre formules et Zheng , à travers des très longues expériences humaines de plusieurs millénaires, a résumé un   diagnostic différenciel des Zheng par les 8 Gang, développant ainsi en un système de théories médicales et médicinales de  diagnostic différenciel des Zheng  par les 6 Jing. Ses ouvrages représentatifs sont “Shen Nong Ben Cao Jing”, “Tang Ye Jing Faa”, “Shang Han Za Bing Lun”. Le “Shang Han Za Bing Lun” est le contenu principal de Zhang ZhongJing traitant du “Tang Ye Jing Fa”, c’est Wang ShuHe qui a ensuite compilé et nommé le livre “Shang Han Za Bing Lun”. Zhang ZhongJing est un remarquable transmetteur des Jing Fang, il a hérité du “Tang Ye Jing Fa”, a résumé et exposé les correspondances entre formules et Zheng  des Jing Fang, de plus sur la base du diagnostic différenciel des Zheng  par les 8 Gang, il a rajouté le concept de mi-superficie et mi-interne, ainsi le diagnostic différenciel des Zheng avec les 8 Gang s’est développé jusqu'au diagnostic différenciel des Zheng  par les 6 Jing. ( Voir le schéma ci dessous)

--------

Notes:

(*) Jing Fang: 经方 en chinois, ce qui veut dire littéralement "formules classiques", mais le docteur Feng ShiLun n'est pas d'accord avec cette traduction. L'école Jing Fang désigne un ensemble de théories de médecine et des plantes médicinales chinoises avec comme base la correspondance entre formules (médicinales) et Zheng (syndrome). L'école Jing Fang est aussi appelée médecine Tang Ye ou médecine (Shen) Nong  et (Yi) Yin. Un système médical avec des théories différentes du Huang Di Nei Jing, n'utilisant pas la théorie des Wu Xing (5 mouvements), ni des Zang Fu (organes et entraines) et Jing Luo (méridiens et collaté raux), ses théories fondamentales étant les 8 Gang et les 6 Jing. Ses ouvragres représentatifs étant le "Shen Nong Ben Cao Jing", le "Tang Ye Jing Fa" et le "Shang Han Lun".

(**) 8 Gang: 八纲 en chinois, traduis généralement par les "8 principes", ce sont les symptomes de l'état pathogénique et de la position de la maladie réunies en 8 catégories. Les 8 Gang désignent le froid, la chaleur, le vide, la plénitude, la surface, l'interne, le Yin et le Yang. C'est une des bases fondamentales de la médecine chinoise. Utilisée pour indiquer la nature du Zheng (froid?, chaleur?, vide?, plénitude?, surface?, interne?, Yin? ou Yang?) et indiquer la position du Zheng (dans la surface? dans l'interne? dans la mi- surface mi-interne?).

(***) Zheng: 证 en chinois, qui est traduit aujourd'hui par "syndrome" dans les é coles de mé decines chinoises modernes, en comparaison de "症“ qui veut dire "symptome", mais dans le chinois ancien le caractère "症” n'existait pas, le Shang Han Lun avec le caractère 证 ne faisait donc pas la diffé rence entre syndrome et symptome, il y avait les deux sens. Cette différenciation entre syndrome et symptome est le résultat de la médecine chinoise moderne et qui est maintenant le langage de la médecine chinoise dans les universités en Chine et à l'étranger. Je propose personnellement une autre traduction à Zheng 证,qui est "phénomène" et que je développerai plutard.

(****) 6 Jing: 六经 Liu Jing en chinois. Les 6 Jing du Shang Han Lun sont des concepts totalement différents des 6 Jing du Huang Di Nei Jing. On ne peut pas traduire 6 Jing par les 6 couches, en fait les 6 Jing sont les 6 Zheng, par exemple maladie Tai Yang, c'est en fait le Zheng surface yang, maladie Yang Ming, c'est en fait le Zheng  interne Yang, la maladie Shao Yang, c'est en fait le Zheng mi-surface mi interne Yang, la maladie Shao Yin c'est en fait le Zheng surface Yin, la maladie Tai Yin, c'est en fait le Zheng interne Yin, la maladie Jue Yin, c'est en fait le Zheng mi-surface mi interne Yin.

 

Il y a plusieurs facons de présenter le Shang Han Za Bing Lun. Les universités de médecine chinoise en Chine et à l'étranger proposent utiliser les théories du Huang Di Nei Jing (notamment celles des 5 mouvements et du diagnostic différentiel par les Zang Fu organes/entrailles) pour expliquer le Shang Han Za Bing, ce qui reflète le style du médecin Liu DuZhou. Un autre style de pensée est que le Shang Han Za Bing Lun soit un système indépendant du Huang Di Nei Jing avec ses propres théories, c'est le style du médecin Hu XiShu, le professeur du docteur Feng ShiLun (auteur de cet article). Ce dernier style et cet article peuvent donc perturber les habitués de la médecine chinoise, mais le docteur Feng ShiLun est un des rares médecins à utiliser les formules originelles des Jing Fang avec peu de plantes donc et surtout de bons résultats.

D'autres approches du Shang Han Za Bing Lun seront présentées dans le futur, au lieu de vous imposer une vision je vous propose une ouverture, pour vous donner une vue d'ensemble de ce bijou de la médecine du juste milieu.

 

-

Copyright © 2015 Lokmane Benaicha.
Avertissement plagiat et « délit de contrefaçon » : Tout plagiat volontaire ou involontaire caractérise le « délit de contrefaçon » sur le plan juridique (art. L335-3 du Code de la propriété intellectuelle).