Les 8 immortels daoistes

Les 8 immortels daoistes

 

 

Présentation:
Les 8 immortels désignent les 8 divinités du Daoisme religieux.
Ce sont 8 personnages issus de différentes couches de la société qui luttent contre le mal et qui grâce à la pratique du Dao ont acquis différents pouvoirs dont celui de l’immortalité.
Avant la dynastie des Ming, il y avait plusieurs versions pour les noms des 8 immortels. Il y a les 8 immortels de la dynastie des Han, les 8 immortels de la dynastie des Tang, les 8 immortels des dynasties Song et Yuan. Le thème pictural (Ba Xian Tu) date des Tang, ils apparaissent aussi dans le théâtre Yuan.
C’est à la dynastie des Ming, que Wu Yuan Tai a dans son roman ¨Ba Xian Chu Dong You Ji¨ (Dong You Ji Notes de Voyage vers l’Orient) fixé les noms des 8 immortels.
On retrouve aussi les noms de ces 8 immortels dans l’ouvrage anonyme Ba Xian Guo Hai Les Huit Immortels traversent la mer.

Les noms :
何仙姑(何晓云) He XianGu (He XiaoYun)
韩湘子 Han XiangZi
蓝采和 Lan CaiHe
铁拐李(李玄/李洪水) Tie Guai Li (Li Xuan/Li HongShui)
吕洞宾(吕岩)Lü DongBin (Lü Yan)
汉钟离 (钟离权) Han ZhongLi (Zhong LiQuan)
曹国舅 (曹景休) Cao GuoJiu (Cao JingXiu)
张果老 Zhang GuoLao

Ils sont souvent représentés dans l’iconographie populaire et religieuse, en personne ou sous la forme des talismans grâce auxquels ils luttent contre le mal, appelés les Huit joyaux (八寶) ou les Huit immortels cachés (暗八仙).
Les 8 immortels sont les symboles de la longévité, de chance, d'éternité, de sagesse et de prospérité. Aujourd'hui encore, leurs effigies ornent de nombreux objets : peintures, tentures, porcelaines, broderies….

Ces 8 immortels ont assisté au "festin de pêches" pour l'anniversaire de la reine Xi Wang Mu.
Le pêcher, originaire de Chine, est l'un des premiers arbres à fleurir au printemps, il symbolise ainsi le renouveau. Les Chinois l’associent d'ailleurs à la fécondité et se servent d'ailleurs de fleurs de pêchers comme fleurs de mariage.
Cependant, à travers tous les symboles qu'on associe à la pêche, c'est l'immortalité qui ressort le plus.
Pour les daoistes, le pêcher pousse dans le jardin du palais de Xi Wang Mu, la Reine de l’Occident et se charge tous les 3 000 ans de pêches d’immortalité. Il s’apparente ainsi à l’arbre de vie et s’associe à tous les thèmes évocateurs d’immortalité ou de longévité comme on peut le voir dans le roman spirituel et alchimique de Xi You Ji "Notes de Voyage vers l'Ouest" où Sun WuKong le Roi Singe dévora les plus belles pêches permettant l'immortalité.
C'est aussi un symbole de renouvellement et de fécondité, un emblème du mariage. Un décor de fleurs de pêcher évoque l'harmonie dans le mariage et le second mois de l'année. Selon la légende les pêches apportent le bonheur aux nouveaux mariés parce que la période la plus propice aux mariages heureux est à la première lune du nouvel an chinois, en février, époque où fleurissent les pêchers.

Les 8 immortels ont également inspiré un art martial imitant les mouvements d’un homme ivre qui joue avec le centre de gravité et une instabilité apparente avec des chutes, il s’agit en fait de d’une ruse pour déstabiliser l’adversaire. Cette Boxe de l’homme ivre Zui Quan aurait été inspire par un poème écrit sous la dynastie Tang, intitulé « Les huit immortels dans le vin » et décrivant les immortels s'enivrant.

 

Les huit immortels traversent la mer.

Ouvrage anonyme sur les 8 immortels, voici un proverbe très connu:
"Quand les Huit Immortels traversent la mer, chacun manisfeste ses capacités extra-sensorielles "八仙过海,各显神通"
Ce proverbe résume une aventure où les 8 immortels invités à un baquet sur le mont 蓬莱 Peng Lai par le maître du lieu, ont pu déployé chaque sa technique pour traverser la mer et atteindre Peng Lai.
En effet, les 8 immortels décidèrent un jour d'aller admirer les merveilles de la mer, au cours de leur voyage et de milles aventures, ils affrontèrent le Roi-Dragon et lui infligèrent une célèbre et sévère défaite.

 

 

Depuis la poupe dans le sens des aiguilles d'une montre : He XianGu, Han XiangZi, Lan CaiHe, Li TieGuai, Lü DongBin, Zhong LiQuan, Cao GuoJiu et (sur l'âne) Zhang GuoLao.

 

1. He XianGu (何仙姑), seule femme du groupe qui n'apparaît qu'aux hommes de grande vertu, représentée tenant à la main une fleur de lotus. Elle est le symbole de la famille et du mariage.

 

2. Han XiangZi (韓湘子), neveu du lettré Han Yu, représenté avec une flûte, patron des musiciens. Il symbolise le Qi original grâce à sa maîtrise des cinq mouvements et du Yin/Yang.

3. Lan CaiHe (藍采和), mendiant excentrique représenté vêtu d'une robe bleue, chaussé d’une seule chaussure et portant un panier de fleurs. Il symbolise la joie et il attire les bonnes personnes.

 

4. Tie GuaiLi (鉄拐李 "Li à la canne de fer"), boiteux souvent ivre représenté avec une canne et une calebasse contenant de l'alcool. Il symbolise l'argent et la santé.

 

 

5. Lü DongBin (呂洞賓), alchimiste daoiste, représenté avec une épée comme un redresseur de torts. Il protège des personnes mal intentionnées.

 

 

6. Zhong LiQuan (鐘離権) ou Han Zhongli (漢鐘離), général de la dynastie Han ; grassouillet, il possède un éventail lui servant à ranimer les morts. Il apaise la colère de Tai Sui. (grand duc Jupiter en astrologie ?)

 

 

7. Cao GuoJiu (曹国舅), oncle d’un empereur Song, le frère de l'impératrice Cao, représenté en habits de cour et tenant à la main une plaquette de jade, insigne de sa noblesse, ou une paire de castagnettes ; il est le protecteur des acteurs. Il représente le symbole de la réussite dans le domaine des études.

 

8. Zhang GuoLao (張果老), maître daoiste, souvent représenté sur un âne blanc, avec un Yugu (instrument de musique à percussion) ; il est le patron des peintres et calligraphes.  Il aide ceux qui essaient d'avoir un enfant.

 

Lü DongBin et Zhong LiQuan sont souvent considérés comme chefs du groupe, ils sont aussi très importants dans l'école daoiste Quan Zhen qui les considèrent comme leurs patriarches avec des écrits sur l'alchimie interne daoiste leurs sont attribués. Un autre personnage d’ermite daoiste, Liu Hai (劉海) ou Liu HaiChan (劉海蟾), remplace parfois Zhang GuoLao dans le Jiangxi et Lan CaiHe à Taïwan.

Les 8 immortels et le Yi Jing:
Il y a un rapport avec la numérologie chinoise du Yi Jing.
Les 8 immortels représentants les 8 trigrammes du Yi Jing, les 8 directions exprimant ainsi la plénitude et l’ensemble harmonieux.
On retrouve aussi cette idée de plénitude dans le fait que ce sont 8 personnages issus de toute la société : femme, vieillard, grand noble, militaire, infirme, redresseur de tort, mendiant, lettré.

Correspondance entre les 8 immortels et les 8 trigrammes, les 5 mouvements :
Lü DongBin représente le trigramme Qian, le métal
Tie GuaiLi représente le trigramme Dui, le métal
He XianGu représente le trigramme Kun, la terre
Cao GuoJiu représente le trigramme Geng, la terre
Zhang GuoLao représente le trigramme Zhen, le bois
Lan CaiHe représente le trigramme Xun, le bois
Han XiangZi représente le trigramme Kan, l'eau
Zhong LiQuan représente le trigramme Li, le feu

Il y a lois d’engendrement et de contrôle des 5 mouvements, et des relations entre les 8 trigrammes qui permettent de décoder les relations entre les 8 immortels.
Les 8 immortels, leurs particularités et leurs histoires indiquent aussi par messages codés des techniques d’alchimie interne daoiste
Dans l'art du Feng Shui, les 8 immortels apportent dans la maison argent, santé, bonheur, prospérité, etc

 

 

-

 

Formation en ligne sur le Dao De Jing (Classique de la Voie et de le Vertu), texte fondateur du Daoisme de Lao Zi: ici
http://www.lokmane-benaicha.com/?q=node/137

 

 

 

Copyright © 2015 Lokmane Benaicha.
Avertissement plagiat et « délit de contrefaçon » : Tout plagiat volontaire ou involontaire caractérise le « délit de contrefaçon » sur le plan juridique (art. L335-3 du Code de la propriété intellectuelle).